Base de roue à frein

Le frottement. Quand vous versez 300 tonnes d’acier en fusion dans un bassin de fusion, vous avez besoin d’un pont roulant stable afin d’éviter une catastrophe. Le frottement permet aux grues portuaires de décharger une cargaison d’un cargo et de la déposer en toute sécurité sur le quai.  Dans un concept de roue à frein pour des applications de levage et de maintien, les effets secondaires de frottement/usure, de fatigue thermique et de fissuration doivent être considérés et surmontés. La chaleur produite par la pression du métal en contact peut produire une fatigue thermique et une fissuration causant une défaillance de la roue. Le phénomène de réchauffement et de refroidissement en alternance est ce coupable produisant de minuscules fissures sur la surface de la roue, et qui graduellement vont en s’élargissant et s’approfondissant jusqu’à provoquer la rupture. Une roue bien conçue pour absorber la chaleur de la surface, dotée d’alliage adaptée aux rigueurs des conditions d’exploitation et d’un bon traitement thermique pouvant résister aux fissures de fatigue thermique, dépassera de manière significative les modèles génériques de roue standard. 

Microphotographie montrant une structure sujette aux fentes des roues à frein fait de fonte ordinaire. (à gauche)
La microstructure des roues à frein en acier forgé d’Xtek montre une structure martensitique hautement polie, laquelle empêche substantiellement la fissuration. (à droite) 

Xtek-base-de-roue-a-frein